La maladie ne peut s’établir dans un corps dont le pH est équilibré

1
1

Tout comme la sécurité d’une baignade dans une piscine nécessite que le pH de l’eau soit adéquat, la base de la santé passe par la compréhension de ce qui la stimule : l’équilibre acido-basique du corps (le pH : potentiel hydrogénique). La maladie ne peut s’établir dans un corps en santé dont le pH est équilibré.

Le pH de la majorité des gens est trop acide. Qui dit acidité dit terrain propice pour malaises et maladies : inflammation, mucus, reflux gastrique, problèmes articulaires et de la peau ne sont que quelques problèmes liés à un pH déséquilibré.

L’alimentation saine permet cet équilibre du pH : un pH équilibré est précurseur d’un système immunitaire fonctionnant à son plein potentiel. Outre l’alimentation, les facteurs suivants influencent le pH vers un niveau d’acidité excessif : le stress, les pensées et les émotions négatives, l’air contaminé, les produits chimiques que l’on retrouve dans nos aliments, produits de beauté et ménagers, etc.

L’alimentation équilibrée

Afin de maitriser le concept de l’équilibre acido-basique, il faut tenir compte des critères suivants :

  1. Les aliments que nous mangeons sont soit acides, neutres ou alcalins.
  2. Le degré d’alcalinité ou d’acidité des aliments et du corps est mesuré par l’échelle du pH, qui s’étend de 0 à 14 (le 0 représente le plus acide et le 14 le plus alcalin).
  3. La maladie s’établit dans un milieu trop acide.
  4. Un pH équilibré se situe à 7.

Les symptômes d’un pH corporel trop acide sont :

  • Agitation, nervosité, irritabilité, etc.
  • Aphtes (abcès dans la bouche) et couche blanche sur la langue
  • Arthrose, arthrite, rhumatisme et ostéoporose
  • Ballonnements
  • Brulures d’estomac
  • Constipation
  • Crampes musculaires
  • Douleur du sciatique
  • Fatigue, manque constant d’énergie, frilosité, etc.
  • Haleine métallique
  • Maux de tête et migraines
  • Problème de peau : acné, eczéma, psoriasis, etc.
  • Rhumes et sinusites
  • Saignement des gencives et gencives déchaussées, caries et dents sensibles
  • Sensation de brûlure ou de démangeaisons de l’anus
  • Syndrome et crampes prémenstruels
  • Tous les signes du vieillissement : cheveux gris, rides, perte de tonus et de masse musculaire, affaiblissement de la vue, etc.
  • Urine qui sent fort
  • Varices

Évidemment, ces symptômes sont précurseurs de toutes autres maladies dégénératives, qui trouvent elles aussi leurs causes dans ce pH trop acide. Les principaux responsables alimentaires des résidus acides dans notre corps sont :

  • L’alcool
  • La caféine
  • La malbouffe
  • La margarine et les huiles à cuisson commerciales
  • La nicotine
  • Le sel de table
  • Le sucre et les édulcorants
  • Les aliments farineux transformés
  • Les aliments trop cuits
  • Les boissons gazeuses
  • Les céréales
  • Les crustacés
  • Les produits laitiers transformés
  • Les protéines, surtout animales

Au moins 90% de l’alimentation de la plupart des gens est acide. Une alimentation optimale se compose de 80% d’aliments alcalifiants et de 20% d’aliments acidifiants, ce qui ressemble grandement à la loi du 80-20 de l’approche Prévenir pour mieux-vivre .

Référez-vous à l’article La maladie survient lorsque le système immunitaire est affaibli afin de connaitre le pH des aliments.

Mesurer son niveau de pH

Pour mesurer votre niveau de pH, vous pouvez le faire par des bandelettes qui sont disponibles dans les commerces d’aliments naturels. Cet outil n’est valide que pour le pH à partir de l’urine. La première urine du matin doit être acide, ce qui émet que les reins ont bien travaillés et qu’ils libèrent, au travers l’urine, ses déchets. Ce sont la deuxième urine du matin, ainsi que celles avant le repas du midi et du soir, qui vous indiqueront votre réel pH. Idéalement, le pH devrait être entre 5,5 et 6,5 le matin et entre 6,5 et 8 dans la journée.

Vous devez additionner vos trois résultats du jour puis les diviser par trois. Le pH idéal est neutre et est de 7. Un pH adéquat devrait se situer entre 6,6 et 7,4. Des valeurs régulières en dessous de 6 demandent une correction certaine du terrain, et des résultats fréquents au dessus de 6 demandent une correction incontestable de vos habitudes de vie.

Exemple :

pH matin = 6

pH midi = 7,5

pH soir = 7,2

Moyenne = 6,9 (addition des 3 pH / 3)

Activités d’intégration : mon pH

  1. Procurez-vous des bandelettes pour mesurer votre pH et analysez-le pendant 7 jours ou plus.
  1. Faites la compilation et l’analyse de votre pH, tel qu’expliqué ci-haut. Inscrivez vos résultats ainsi que des commentaires des critères importants pour votre pH (évènement stressant, alimentation, exercice, alcool, etc.)

Extrait tiré du livre « Le programme Prévenir pour mieux-vivre – Les étapes vers la santé optimale » – À paraitre à l’automne 2017

Pour aller plus loin sur le sujet: La maladie survient lorsque le système immunitaire est affaibli

 

Tags from the story
, ,
Autres articles par Geneviève Lafleur

Portrait: Geneviève Lafleur, conférencière, coach et auteure internationale

Prévenir pour mieux-vivre: un blogue, un programme de conférences, un livre Le...
Lire la suite...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 + huit =

Tout comme la sécurité d’une baignade dans une piscine nécessite que le pH de l’eau soit adéquat, la base de la santé passe par...
" />