Et si vos croyances vous rendaient malade?

« C’est trop compliqué bien manger! »  Cette phrase fait-elle partie de votre registre d’excuses pour justifier vos choix alimentaires? Une croyance populaire spécule qu’il est ardu et long de préparer des repas sains. Croyance véhiculée depuis trop longtemps et qui aide, selon moi, à justifier la non-prise en charge de sa santé par l’alimentation.

Il est vrai qu’il est plus exigeant de préparer des repas diversifiés que d’ouvrir une boite de repas-minute et de la mettre au four à micro-ondes! Repas-minute congelé et micro-ondes dans la même phrase me donnent la chair de poule! Certains repas préparés contiennent jusqu’à une centaine d’ingrédients, dont plusieurs sont impossibles à prononcer! Comment un pain de viande à la sauce tomate, accompagné d’une purée de pommes de terre contenant trois ingrédients de base puisse s’accompagner de quatre-vingt-dix-sept ingrédients secondaires?

Des croyances à revoir

croyance-limitanteNos croyances sont ce que l’on croit au plus profond de soi et qui détermine notre manière d’agir face aux évènements de la vie. Une croyance limitante, à l’égard de la santé, empêche la réalisation de notre plein potentiel santé. Qui plus est, une croyance, accompagnée de la peur qu’elle se matérialise, se concrétisera presque à coup sur, à moins de l’intercepter rapidement et de lui faire gentiment face.

Exemple: « Toute ma famille a eu le cancer alors il est presque certain que moi aussi je l’aurai. »  Cette croyance, liée au pouvoir absolu de la génétique, est l’une des plus limitatives à l’égard de la santé. L’article La santé: hérédité ou hygiène de vie? explique le concept de l’épigénétique, qui prouve que notre santé dépend pour seulement 25% de notre ADN et que 75% est la résultante de notre hygiène de vie. Notre hygiène de vie (alimentation, activité physique, attitude, repos, stress, etc.), ce 75%, impacte également notre bagage génétique, ce 25% parfois effrayant lorsque véhiculé au travers son absolu pouvoir!  Ces nouvelles connaissances peuvent donc changer cette croyance limitante et devenir « J’ai le contrôle sur ma santé et mon hygiène de vie fait en sorte de diminuer considérablement les chances que je développe cette maladie. »

D’autres croyances sont fréquemment utilisées afin de ne pas se responsabiliser et prendre sa santé en main. Voici les plus courantes :

  • Il est normal d’être malade en vieillissant.
  • Il est évident que les virus s’attrapent lorsqu’il y a des épidémies.
  • Bien manger goute mauvais et coute cher.
  • Je n’ai pas le temps ou je suis trop fatigué pour faire de l’exercice.
  • Une malbouffe par semaine ne tue personne!
  • Les végétariens sont des granoles et mangeux de tofu ennuyants!
  • Mourir de ça ou d’autre chose!
  • Ce n’est pas à mon âge que l’on va me changer. De toute manière, il est trop tard pour moi.
  • Si ces aliments sont sur les tablettes des supermarchés, c’est qu’ils doivent être bons pour nous, non?
  • Mon humeur dépend de l’humeur des gens autour de moi.

Ces croyances, si non identifiées et libérées, se confirmeront rapidement par l’exactitude de leurs définitions. Une première étape afin de pouvoir changer des habitudes et bien manger, est d’identifier ces croyances malsaines.

Et si je changeais ma perception?

perceptions

Adopter de saines habitudes de vie peut être source de plaisir et de rassemblement. Certes, il importe au départ de faire des ajustements à nos habitudes, comme de réapprendre à cuisiner avec de nouveaux ingrédients et de nouveaux procédés. Pour ma part, j’ai vu ces étapes comme un défi et c’était plutôt stimulant d’apprendre à cuisiner différemment et de changer de vieilles habitudes.

Pensez à préparer les repas en famille : ces moments de rassemblement permettent des discussions intéressées avec les vôtres en plus d’être source d’enseignement pour les enfants. Les enfants apprendront comment cuisiner, mais aussi toutes les composantes des aliments et l’importance de bien manger pour sa santé physique et émotionnelle. On prêche par l’exemple, dit le dicton!

Et en guise de réflexion personnelle, je préfère prendre le temps de préparer des repas santé et bien manger que d’attendre à l’urgence qu’un médecin me prescrive un produit qui amenuisera mon système immunitaire! Ou encore, d’attendre que mon corps me force à arrêter par la maladie et qu’il me mette dans l’obligation de changer mes habitudes de vie et mon alimentation.

Changer ses croyances limitantes et adopter de saine habitudes de vie, dont une alimentation saine, c’est accéder à la possibilité de vivre plus vieux, mais surtout, de vivre mieux.

Des suggestions

  1. Identifiez vos croyances limitatives concernant la santé, transcrivez-les sur papier sous forme négative et trouvez une croyance opposée vous permettant de vivre votre plein potentiel santé. Relisez-les quotidiennement afin qu’elles vous guident à faire de nouveaux choix d’hygiène de vie qui corroborent avec cette nouvelle vision de la santé, que vous êtes en train de créer.
  2. Soyez curieux et essayez une nouvelle recette santé par semaine. Trouvez-en une sur le web et achetez les ingrédients requis. Vous verrez, c’est stimulant de changer son alimentation.
  3. Avant d’acheter un produit alimentaire, regardez la liste d’ingrédients. Plus la liste est longue, plus vite vous devriez le remettre sur les tablettes.
  4. Évitez d’acheter les aliments que vous savez être nocifs pour votre santé. En leur absence dans vos placards, vous ne serez tenté de les consommer.
  5. Ayez toujours à portée de main des fruits et légumes frais et des noix. Ils vous seront utiles pour les coups de pompe et les petits creux.
  6. Bougez! dansez, marchez, jardinez, riez! Peu importe l’activité choisi, dérouillez votre corps en le mettant en mouvement.

Adopter des saines habitudes de vie et changer ses croyances limitantes face à la santé et la maladie sont des choix gagnants qui nous permettront de vivre pleinement et consciemment.

Extrait tiré du livre « Réveillez le médecin en vous – Guide pour prendre votre santé en mains » – éditions ATMA

Vous aimerez aussi l’article suivant: La santé: hérédité ou hygiène de vie?

 

Autres articles par Geneviève Lafleur

La maladie survient lorsque le système immunitaire est affaibli

La maladie survient lorsque le système immunitaire est affaibli. Un système immunitaire...
Lire la suite...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 3 =

« C’est trop compliqué bien manger! »  Cette phrase fait-elle partie de votre registre d’excuses pour justifier vos choix alimentaires? Une croyance populaire spécule qu’il est...
" />